Actualité et presse
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Expositions

La vie ensemble
17 mai au 1er juin 2014
Parcours d'artistes, Saint-Gilles (Bruxelles)
+ d'infos
Entre quatre yeux
17 au 18 mai 2014
Le Qu4tre (Argenteuil)
+ d'infos
Jardin, délires & délices
15 au 26 novembre 2014
Hôtel de Mézières (Eaubonne)
+ d'infos
Une bougie de plus
Les Photaumnales 2013
Autour de la cathédrale (Beauvais)
+ d'infos
Un air en commun
Mai des artistes 2013
Cave Dimère (Argenteuil)
+ d'infos
Usine ouverte
Ateliers ouverts dans l'ancienne usine Christofle
(Saint-Denis) | 19 au 20 mai 2012
+ d'infos
Festival « SCREENERS »
Participation au festival O.S.T (Oiseaux sans tête)
RECYCLART (Bruxelles) | 11 au 13 avril 2012
+ d'infos
La pratique de la marche en avant
Exposition collective à La Conserverie (Metz)
17 mars au 29 avril 2012
+ d'infos
Photos trouvées/part 1 : « Kids »
Exposition au Théâtre Royal de Namur (Belgique) |
5 octobre au 14 décembre 2011
+ d'infos
Mise en boîte
BIENNALE 7 | Un monde parfait, photographie optimiste et cinglants démentis
Musée de Louvain-la-Neuve, Belgique
| 16 septembre au 17 octobre 2010
+ d'infos
-| -ALBUM PHOTOS -| -
NOUS DEUX
Longtemps ignorée de l’histoire de la photographie, la photographie amateur est devenue, depuis une dizaine d’années, le centre d’intérêts croisés entre chercheurs, conservateurs de musée et commissaires d’exposition. La banalité, la trivialité et la répétitivité des motifs de cette production anonyme avaient été un frein à son intégration dans l’écriture traditionnelle de l’histoire de l’art, élaborée à partir de modèles novateurs et d’exemples jugés significatifs. Mais avec la définition de la notion de culture visuelle, c’est justement l’abondance et l’ordinaire de l’instantané photographique qui deviennent importants.
La trocambulante présente, au sein de l’exposition Nous deux, un ensemble de clichés issus de sa collection et de fonds partenaires, faisant voisiner des photographies anciennes avec d’autres plus récentes, adoptant autant la couleur que le noir et blanc. Les images exposées ne sont pas les originaux, mais des retirages agrandis, abolissant ainsi les différences de supports qui pouvaient exister entre les clichés. Par la même occasion, le caractère reproductible du médium photographique est clairement réaffirmé, de même que l’objectif fixé par La trocambulante : non pas conserver les clichés en tant qu’objets physiques, mais véritablement en tant qu’images réexploitables. En effet,
La trocambulante se définit comme une banque d’images à destination des artistes, des graphistes et des petits éditeurs, ce dont témoignent les différentes publications issues de ces collaborations, disposées au cœur de l’accrochage. Cette idée d’échange est encore renforcée par la présence d’un cube transparent au milieu de l’espace d’exposition, dans lequel les spectateurs sont invités à insérer leurs propres photographies, afin de contribuer à l’enrichissement du fonds déjà existant.
Les photographies présentées ici ont toutes en commun d’illustrer des proches dans des situations à deux : un jeune homme et sa fiancée, une mère et son fils, deux amis complices, deux collègues, mais aussi une femme et son chien adoré, un homme et sa voiture, etc. La mise en série des images permet de montrer des sujets qui se répètent, souvent selon des poses convenues, ou au contraire d’exprimer une progression narrative, comme avec la suite de clichés de couples, passant des amoureux, aux baisers, jusqu’aux mariages. Ces situations où l’on est en couple, généralement de l’ordre de l’intime, sont bouleversées par le changement d’échelle des tirages et par leur nouvelle présentation. Une fois agrandies et quittant les pages de l’album de famille pour les murs de l’exposition, les images basculent inexorablement de la sphère privée à l’espace public, dévoilant au grand jour des relations de complicité, mais toujours désespérément anonymes. L’espace rectangulaire d’exposition, dont les murs blancs sont parcourus d’inscriptions reprenant les catégories définies par La trocambulante pour son système de classement, évoque en réalité une grande boîte d’archives et ses classifications internes. En changeant de format et de support, les photographies délaissent la boîte dans laquelle La trocambulante les range et les organise, pour en rejoindre une nouvelle, plus vaste, à leur mesure.
Lilian Froger
TEXTE
Nous deux
QUINZAINE PHOTOGRAPHIQUE NANTAISE
Lieu Unique, Nantes
| 18 septembre au 4 octobre 2009
+ d'infos -| -ALBUM PHOTOS -| -
NOUS DEUX
Longtemps ignorée de l’histoire de la photographie, la photographie amateur est devenue, depuis une dizaine d’années, le centre d’intérêts croisés entre chercheurs, conservateurs de musée et commissaires d’exposition. La banalité, la trivialité et la répétitivité des motifs de cette production anonyme avaient été un frein à son intégration dans l’écriture traditionnelle de l’histoire de l’art, élaborée à partir de modèles novateurs et d’exemples jugés significatifs. Mais avec la définition de la notion de culture visuelle, c’est justement l’abondance et l’ordinaire de l’instantané photographique qui deviennent importants.
La trocambulante présente, au sein de l’exposition Nous deux, un ensemble de clichés issus de sa collection et de fonds partenaires, faisant voisiner des photographies anciennes avec d’autres plus récentes, adoptant autant la couleur que le noir et blanc. Les images exposées ne sont pas les originaux, mais des retirages agrandis, abolissant ainsi les différences de supports qui pouvaient exister entre les clichés. Par la même occasion, le caractère reproductible du médium photographique est clairement réaffirmé, de même que l’objectif fixé par La trocambulante : non pas conserver les clichés en tant qu’objets physiques, mais véritablement en tant qu’images réexploitables. En effet,
La trocambulante se définit comme une banque d’images à destination des artistes, des graphistes et des petits éditeurs, ce dont témoignent les différentes publications issues de ces collaborations, disposées au cœur de l’accrochage. Cette idée d’échange est encore renforcée par la présence d’un cube transparent au milieu de l’espace d’exposition, dans lequel les spectateurs sont invités à insérer leurs propres photographies, afin de contribuer à l’enrichissement du fonds déjà existant.
Les photographies présentées ici ont toutes en commun d’illustrer des proches dans des situations à deux : un jeune homme et sa fiancée, une mère et son fils, deux amis complices, deux collègues, mais aussi une femme et son chien adoré, un homme et sa voiture, etc. La mise en série des images permet de montrer des sujets qui se répètent, souvent selon des poses convenues, ou au contraire d’exprimer une progression narrative, comme avec la suite de clichés de couples, passant des amoureux, aux baisers, jusqu’aux mariages. Ces situations où l’on est en couple, généralement de l’ordre de l’intime, sont bouleversées par le changement d’échelle des tirages et par leur nouvelle présentation. Une fois agrandies et quittant les pages de l’album de famille pour les murs de l’exposition, les images basculent inexorablement de la sphère privée à l’espace public, dévoilant au grand jour des relations de complicité, mais toujours désespérément anonymes. L’espace rectangulaire d’exposition, dont les murs blancs sont parcourus d’inscriptions reprenant les catégories définies par La trocambulante pour son système de classement, évoque en réalité une grande boîte d’archives et ses classifications internes. En changeant de format et de support, les photographies délaissent la boîte dans laquelle La trocambulante les range et les organise, pour en rejoindre une nouvelle, plus vaste, à leur mesure.
Lilian Froger
TEXTE
Portfolio
Projection de photographies et de vidéo d'une vingtaine d'artistes
RECYCLART (Bruxelles)
| 8 mai 2009
+ d'infos
Signes intérieurs de richesse
Exposition personnelle à RECYCLART, Bruxelles | Fonds Lavagne
Décembre 2008 à février 2009

+ d'infos -| -ALBUM PHOTOS
BOOK - une exposition, un livre
LENDROIT GALERIE fête ses 5 ans, Rennes | 12 septembre au 25 octobre 2008
+ d'infos -| -ALBUM PHOTOS
Point de vue
Hubert Renard expose au CABINET DU LIVRE D'ARTISTE, Rennes
18 septembre au 22 octobre 2008
ALBUM PHOTOS
Instants anonymes
MUSÉE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN, Strasbourg | Avril à septembre 2008
+ d'infos -| -ALBUM PHOTOS

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Salons

Les boutiques de Noël / MAISON VIDE
Espace de création et de diffusion dédié à l’art contemporain
Crugny, Champagne Ardenne |décembre 2012
+ d'infos -| -Affiche
Salon de la petite édition graphique
Festival international de l'affiche et du graphisme de Chaumont | mai 2011
+ d'infos
Salon de la petite édition graphique
Festival international de l'affiche et du graphisme de Chaumont | mai 2010
+ d'infos

Festival Diy Boogie. Salon des cultures alternatives
Centre musical Barbara | avril 2009
+ d'infos
Festival Mo'Fo #7. Salon des cultures indépendantes
Main d'Œuvres | Janvier 2009
+ d'infos
Salon Light #4. Salon de l’édition de livres d’artistes
Stand de la documentation céline duval, Point Éphémère | Novembre 2006

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presse

« Photos de la vie ensemble » Didier Béclard
Info culture #83, 2014
+ d'infos
« L'art du couple » Stéphane Legras
L'Argenteuillais #170, 2013
+ d'infos
« Le monde comme représentations : collectes et inventaires d'images »  Vanessa Morisset
Esse (arts+opinions) #71 Inventaire, hiver 2010
+ d'infos
« Un monde parfait, Photographie optimiste et cinglants démentis » 
L'art même #48, septembre 2010
+ d'infos
« Plein cadre sur la Quinzaine photographique »
Ouest France, 15 septembre 2009
+ d'infos
« La trocambulante. Un fonds de photographies d'amateurs »
Joséphine #5 , hiver 2008
+ d'infos
« À Strasbourg, le Musée d'art contemporain feuillette de vieux albums de photos »
Le monde, 12 juin 2008
+ d'infos
« Un p'tit sourire ! »
Télérama n°3040, avril 2008
+ d'infos
« Instants anonymes »
Le Photographe n°1664, juillet/août 2008
+ d'infos

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Web

« L'art du couple » Argenteuil
Le site de la Ville | juin 2013
+ d'infos
« Histoire de voir » Wik
Sortir à Nantes | septembre 2009
+ d'infos
Zazieweb
La communauté des e-lecteurs | mai 2006
+ d'infos

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Conférence

Le contrat graphique
LES RENCONTRES INTERNATIONALES DE LURE | Août 2008
+ d'infos

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Newsletters

Juin 2008
+ d'infos

Octobre 2008
+ d'infos
Avril 2009
+ d'infos


Septembre 2009
+ d'infos